Départementales Mensonges et Hypocrisie

A partir des résultats du ministère de l’Intérieur, nous avons repris les données dans le tableau joint, et ordonnées dans un cadre « Valeurs de la République » de Gauche, un cadre « Valeurs de la république de droite » et un cadre « Discrimination/autorité » de l’extrême droite.

Nous voulions savoir, pour des militants du PS engagés, quel était le visage politique de la France, ce qui ne peut se faire qu’à partir du premier tour des élections.

Nous n’avons pas fait ce travail pour essayer de démontrer une quelconque satisfaction de notre parti sur les résultats obtenus. Ils sont très mauvais, mais simplement pour rétablir des vérités, dénoncer des hypocrisies et relancer notre motivation :
Le total des réserves des Républicains de Gauche par rapport aux votes exprimés est de7.739.544 voix, soit 36,90%. Bien sûr la bataille pour rassembler tous ces électeurs au 2èmetour, là où la gauche sera encore présente, n’est ni évidente ni même probable, mais sur le plan de la représentation de la gauche en France qui est fortement dégradée, c’est loin d’être catastrophique. La deuxième partie du quinquennat doit être entièrement consacrée à cet objectif de rassemblement, ainsi bien sûr que sur la mobilisation des abstentionnistes, avec toutes les orientations politiques de compromis nécessaires pour pouvoir gagner les présidentielles, voire avant les régionales.
Le total des réserves des Républicains de Droite par rapport aux votes exprimés est de7.413.333 voix, soit 36,56%. L’hypocrisie de cette droite est d’essayer de faire croire qu’elle peut gagner ces départementales, voire assurer plus tard une « alternance », sur ses seules positions idéologiques et politiques (non partagées par tous d’ailleurs et alors qu’elle n’a pas les réserves nécessaires), sans faire appel NI aux républicains de gauche (qui ne sont pas et ne seront pas sur leurs positions politiques et idéologiques et ne négocieront pas dans ces domaines) NI sur les extrêmes droites qui ne prônent que discriminations et mesures autoritaires anti sociales (qui négocieront sur les renoncements idéologiques que pourront faire les droites au profit de leurs propres positions idéologiques).

Le total des réserves de l’extrême droite, discriminatoire et anti sociale par rapport aux votes exprimés est de 5,121,448 voix, soit 25,26%. L’hypocrisie de cette extrême droite est d’une part de ne pas admettre que leur objectif principal de se vouloir être le premier parti de France n’a pas été atteint et d’autre part, que comme les droites elle n’a pas de réserve. Elle ne pourra que faire du « charme » et des « magouilles » pour essayer d’attirer de nouveaux électeurs. Ceci dit c’est une percée électorale (pas forcément idéologique, vu les votes sanction) dans les structures locales, très importante, dont le FN va profiter au maximum pour mieux s’installer dans le paysage français.

Nous sommes devenus un pays « tripartis »

Quant à nous, il nous faut reconnaître, pour nous aussi pour ne pas tomber dans l’hypocrisie, que la gauche a raté de nombreuses marches en direction des misères et souffrances des Français, raté le rassemblement de la gauche, raté la mobilisation de nos abstentionnistes, qu’elle a laissé le champ libre à « l’unité » de la droite et du centre qui a bien réussi et a obtenu de bons résultats et surtout que nous n’avons pas encore réussi à combattre les populismes et poujadismes, s’alimentant de problèmes réels mais ne proposant aucune solution, aucun plan viables et réalisables pour résoudre, sur le fond, les problèmes des Français.

Il nous faut donc nous retrousser les manches, à gauche, sortir de postures figées et « non négociables », gagner la bagarre de l’information et de la communication face aux propagandes des droites, nous rassembler autour d’orientations politiques, de propositions qui peuvent fédérer suffisamment sur des mesures acceptables par tous, attendues par les Français et sans compromis avec les fondamentaux de gauche. C’est cela qu’attend notre « peuple de gauche » qui pourra alors revenir faire corps avec nous.

Agissons, Informons sur les réalités du visage politique d’aujourd’hui qui n’est pas satisfaisant pour la gauche mais pas encore catastrophique. Il n’est pas plus satisfaisant pour les droites.
Nous n’avons encore rien perdu, mobilisons nous avec courage pour gagner. Communiquons ce type d’information partout autour de nous.

La bataille n’est pas terminée pour que nous puissions gagner sur l’essentiel, à savoir une France qui reste pilotée avec les valeurs de la gauche.

Georges BEN SAMOUN
CNPS

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Valls : 49/Faire société : -3

citation Paul Valéry

Mardi 17 février, le 1er ministre français a choisi d’imposer sa volonté par la force. En appliquant l’article 49.3 de la Constitution, que beaucoup de français on re-découvert à cette occasion, il a voulu faire démonstration de toute puissance, comme un papa qui impressionnerait ses enfants : « C’est comme ça et pas autrement ! ». Pour quel résultat ? Quel impact dans notre Société et son inconscient ?

Inutile d’être Dolto pour savoir que les enfants ne se construisent pas à grands coups de ceinturons ni sous les injonctions les plus dures. Il en est de même de notre Société.

Est-ce que le travail du dimanche va relancer l’emploi et la consommation ? Pas sûr. Les dépenses vont se lisser sur la semaine car le budget des ménages n’augmentera pas. Est-ce utile pour notre bien-être et notre bien-vivre ensemble ? Si c’est le cas c’est très grave. Quelle issue à notre décadence si le citoyen est entraîné à passer son peu de temps libre dans les temples de « l’avoir » plutôt que de consacrer du temps à transmettre, à cultiver le lien, la créativité et celle de ses enfants ?

Les dernières discussions entre les députés socialistes et Emmanuel Macron montraient une ouverture sur le sujet. Une porte apparemment refermée immédiatement par la volonté d’autoritarisme du locataire de Matignon. Une volonté individualiste contre la volonté collective de notre représentation démocratique.
Pour sortir du vieux modèle à bout de souffle, il nous faut au contraire puiser au plus profond de nous. Une résilience collective, une force puissante de solidarité, peut nous pousser à donner le meilleur de nous-même, de nos idées, de nos actes, et ce chaque jour.

C’est à nous, citoyens engagés, d’agir pour remettre les idées de « vivre ensemble » au centre des préoccupations. Avec le 49.3, Monsieur 5% a accéléré dans l’autre direction. Incapable de « faire Société », il utilise les méthodes du XXème siècle, fermées et étouffantes.
Un anti-génération Y et Z. Un anti-« vivre ensemble ».

 

Rémi DEMERSSEMAN-PRADEL

Porte-parole de NVS.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Économie européenne, une journée cruciale orchestrée par la BCE.

Hier, la BCE a fait une annonce décisive pour notre économie européenne.

Elle a dû faire face à la vision des Etats Membres de la zone Euro qui ne partagent pas la même position.

D’un coté les Etats Membres axent leurs efforts sur la recherche de compétitivité et la baisse du coût du travail à travers des programmes d’aides fiscales et de réductions des dépenses, de l’autre la BCE veut racheter les dettes souveraines.

Continuer la lecture de Économie européenne, une journée cruciale orchestrée par la BCE.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather