Valls : 49/Faire société : -3

citation Paul Valéry

Mardi 17 février, le 1er ministre français a choisi d’imposer sa volonté par la force. En appliquant l’article 49.3 de la Constitution, que beaucoup de français on re-découvert à cette occasion, il a voulu faire démonstration de toute puissance, comme un papa qui impressionnerait ses enfants : « C’est comme ça et pas autrement ! ». Pour quel résultat ? Quel impact dans notre Société et son inconscient ?

Inutile d’être Dolto pour savoir que les enfants ne se construisent pas à grands coups de ceinturons ni sous les injonctions les plus dures. Il en est de même de notre Société.

Est-ce que le travail du dimanche va relancer l’emploi et la consommation ? Pas sûr. Les dépenses vont se lisser sur la semaine car le budget des ménages n’augmentera pas. Est-ce utile pour notre bien-être et notre bien-vivre ensemble ? Si c’est le cas c’est très grave. Quelle issue à notre décadence si le citoyen est entraîné à passer son peu de temps libre dans les temples de « l’avoir » plutôt que de consacrer du temps à transmettre, à cultiver le lien, la créativité et celle de ses enfants ?

Les dernières discussions entre les députés socialistes et Emmanuel Macron montraient une ouverture sur le sujet. Une porte apparemment refermée immédiatement par la volonté d’autoritarisme du locataire de Matignon. Une volonté individualiste contre la volonté collective de notre représentation démocratique.
Pour sortir du vieux modèle à bout de souffle, il nous faut au contraire puiser au plus profond de nous. Une résilience collective, une force puissante de solidarité, peut nous pousser à donner le meilleur de nous-même, de nos idées, de nos actes, et ce chaque jour.

C’est à nous, citoyens engagés, d’agir pour remettre les idées de « vivre ensemble » au centre des préoccupations. Avec le 49.3, Monsieur 5% a accéléré dans l’autre direction. Incapable de « faire Société », il utilise les méthodes du XXème siècle, fermées et étouffantes.
Un anti-génération Y et Z. Un anti-« vivre ensemble ».

 

Rémi DEMERSSEMAN-PRADEL

Porte-parole de NVS.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Quotidienne du 06/02/15

[CONGRES PS] Déjà plus de 100 signataires de la contribution collective, rejoignez nous et construisons une société pérenne pour nos générations futures.
A découvrir en cliquant ici.

[POLITIQUE] Les annonces du Président faites hier, lors de la conférence de presse, sur le service civique montrent la volonté de faire vivre l’esprit du 11 janvier.

A découvrir en cliquant ici.

[LAICITE] Le débat qui n’épargne pas le gouvernement, un sujet important pour notre vivre ensemble.

A découvrir en cliquant ici.

facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather